Diagnostic patrimonial en Pays Morcenais

Diagnostic patrimonial en Pays Morcenais

Dans le cadre de l’élaboration du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal), la Communauté de Communes du Pays Morcenais a lancé une démarche d’identification du patrimoine bâti, naturel, et paysager remarquable de son territoire.

Ces constructions, granges, airiaux, fours à pain, arbres remarquables et autres éléments d’intérêt patrimonial feront l’objet d’une attention particulière dans la construction du nouveau document d’urbanisme du territoire.

Cet inventaire est un préalable aux décisions relatives au classement réglementaire dans le PLUiH des éléments d'intérêts, en vue d’une protection et/ou d’une ouverture à un changement de destination de certaines constructions remplissant un cahier des charges préalablement défini.

pat3

Un stagiaire, étudiant en master de géographie à l’université de Pau, a donc été embauché pour réaliser ce minutieux travail d’inventaire, qui l’occupera d’avril à fin juillet 2017.

Ce travail s’organise en plusieurs temps et implique différents acteurs :

  • L’ADACL (Agence Départementale d'Aide aux Collectivités Locales) en co-maitrise d’ouvrage avec la Communauté de Communes du Pays Morcenais, puisque c’est en partie à elle que l’on doit cette initiative de recensement patrimonial réalisée en parallèle par plusieurs autres collectivités du département.
  • Le CAUE (Conseil d'Architecture, d'Urbanisme et d'Environnement), consulté en amont de cette mission, pour la validation de la grille d’analyse appliquée à chaque bâtisse investiguée.
  • Les services du STAP (Service Territorial de l'Architecture et du Patrimoine) sollicités pour les validations des analyses architecturales des bâtis en fin de processus.

Le recensement consiste en premier lieu à réaliser cet inventaire, avec le précieux soutien des élus et des techniciens communaux apportant une indispensable connaissance du territoire et de ses habitants ; puis, à saisir les données informatiquement pour aboutir à des fiches validées par les différentes instances.

Les données ainsi collectées seront intégrées au futur document d’urbanisme, mais aussi à l’échelle départementale sur un logiciel SIG (Système d'Information Géographique), pour un suivi à l’échelle landaise des bâtiments témoins de l’identité locale. Ces données seront cependant réservées aux techniciens et aux pouvoirs publics, et non accessibles à tout un chacun, dans un souci de conservation de la vie privée.

pat4

A cette date, la majorité du territoire a déjà été exploré, et il en ressort que le Pays Morcenais conserve une grande richesse patrimoniale, avec ses nombreux airiaux, ses maisons landaises de plus d’un siècle, les maisons de maîtres, les manoirs, les quelques châteaux ; mais aussi ses bergeries, parcs, lavoirs, fours à pain, sources, moulins, qui sont tant d’autres témoins du passé demeurant sur le territoire. Au niveau du patrimoine naturel, les petits ruisseaux, les chênaies monumentales ou les grands pins parasols sont divers exemples de ce qui fait le charme du Pays Morcenais…

Avec le recul et la révélation de ce patrimoine parfois oublié ou banalisé, il apparait d’autant plus utile de le protéger, le mettre en valeur, afin de ne pas l’oublier et de conserver ce vecteur d’identité territoriale.